L’Espagne et sa culture

L’Espagne possède une culture riche et complexe, avec une influence considérable dans le monde entier. Avec la cuisine, l’architecture, l’histoire et la langue espagnoles, il est difficile de se tromper lors d’une visite en Espagne – mais cela ne fait pas de mal d’en apprendre un peu plus sur la culture que vous êtes sur le point de découvrir à l’avance.

La langue espagnole

L’Espagne a influencé la linguistique dans presque tous les coins du monde, et plus de 400 millions de personnes parlent espagnol dans le monde, ce qui en fait la deuxième langue la plus parlée au monde (derrière le chinois, mais devant l’anglais). L’espagnol est la langue officielle dans 21 pays d’Europe et d’Afrique et d’Amérique centrale, du Sud et du Nord. Une poignée de territoires indépendants parlent également l’espagnol comme langue officielle.

L’espagnol est considéré comme une langue romane, avec le catalan, le français, l’italien, le roumain et le portugais. Ses racines se trouvent dans un type spécifique de latin parlé, qui s’est développé comme dialecte dans la péninsule ibérique au cinquième siècle. Le dialecte espagnol moderne spécifique à l’Espagne est appelé «castillan», bien que le terme ait des significations différentes, selon la région, et il peut également faire référence à des perspectives politiques et sociales.

L’espagnol est une langue poétique, expressive et détaillée, c’est pourquoi une traduction de l’anglais vers l’espagnol élargit souvent un texte de 15 à 25%. Les dialectes varient considérablement d’une région à l’autre – par exemple, toute la famille des conjugaisons verbales «vosotros» n’est présente qu’en Espagne, au Paraguay, en Uruguay et en Argentine. Si vous connaissez un peu l’espagnol et que vous vous préparez pour une visite en Espagne, pensez à revoir les nuances dialectales du pays avant votre voyage.

Musique et danse espagnole

Inévitablement, une expérience espagnole immersive comprend la musique et la danse, dont l’Espagne ne manque pas. La musique flamenco est souvent considérée comme la musique nationale du pays, mais en réalité, le style n’est arrivé en Espagne qu’au début du 19ème siècle. Certaines des anciennes musiques espagnoles, souvent traditionnelles dans des régions spécifiques du pays, passent sous le radar des visiteurs.

Les périodes de la Renaissance et du baroque se sont avérées essentielles dans le développement des traditions musicales espagnoles. La Renaissance a produit de la musique classique, tandis que la musique folklorique plus légère est sortie de la période baroque, éclipsant à bien des égards la musique espagnole de la Renaissance. La musique folklorique traditionnelle en Espagne a été étouffée sous la dictature de Francisco Franco au 20e siècle, alors que Franco interdisait la musique régionale dans le but de créer un pays nationaliste uniforme. La mort de Franco en 1975 a déclenché un renouveau de la fierté régionale et de la musique folklorique traditionnelle.

Aujourd’hui, les genres de musique et de danse abondent en Espagne, chacun racontant sa propre histoire. Certains des styles musicaux les plus populaires d’Espagne comprennent:

  • Jota: Ce genre au rythme rapide est originaire d’Aragon, mais il s’avère populaire dans tout le pays. Les danses Jota consistent traditionnellement en des couples levant les mains au-dessus de leurs têtes, jouant des castagnettes.
  • Fandango: Avant le flamenco, le fandango était la danse la plus populaire d’Espagne. Il est traditionnellement joué par des couples, et c’est généralement énergique et joyeux.
  • Flamenco: Aucune visite en Espagne n’est complète sans une soirée flamenco, alors demandez à votre concierge ou à vos contacts espagnols où trouver les meilleurs. Le genre est né dans la culture gitane d’Andalousie, combinant des influences juives, mauresques et andalouses.
  • Paso Doble: Il s’agit d’une danse traditionnelle en une étape, généralement exécutée avec une attitude rapide et vivante.
  • Sardana: Ce style de danse, dans lequel plusieurs couples se donnent la main pour danser en cercle, est originaire de Catalogne.
  • Muneira: Accompagnée de cornemuses, cette danse est traditionnelle de la Galice et des Asturies, et elle peut être dansée par des célibataires ou des couples.
  • Boléro: C’est l’une des plus anciennes danses traditionnelles espagnoles, et elle présente une attitude rapide et animée, interrompue par des pauses et des virages inattendus.
  • Sevillanas: Relativement similaires au flamenco, ces danses comportent une musique en quatre parties et une danse en quatre parties.
  • Zambra: Cette danse est enracinée dans la tradition mauresque, mais les Maures l’ont adaptée aux tendances de la musique et de la danse espagnole.

Cuisine espagnole

La nourriture joue un rôle majeur dans la culture espagnole. Certains des chefs les plus célèbres au monde viennent d’Espagne, et certains restaurants de Catalogne et du Pays basque nécessitent une réservation un an à l’avance. Assurez-vous de diversifier votre expérience culinaire en Espagne avec certains des plats les plus traditionnels du pays:

  • Paella: Vous trouverez la paella la plus authentique de Valence, où le plat est né au milieu du XIXe siècle. Les recettes de paella les plus traditionnelles incluent le poulet et le lapin comme ingrédients clés, bien que certaines régions côtières préfèrent utiliser des fruits de mer.
  • Patatas Bravas: Vous ne trouverez pas beaucoup de plats épicés en Espagne, mais _patatas brava_s est une exception. Ce plat comprend des pommes de terre pelées, coupées en cubes et frites, accompagnées d’une sauce rouge piquante.
  • Gazpacho: Cette soupe fraîche complète parfaitement une chaude journée d’été en Espagne. Il est originaire d’Andalousie, la région la plus méridionale du pays, et il combine le concombre, l’oignon, l’ail, le poivron et la tomate avec du sel, de l’huile d’olive, du vinaigre de vin et de l’eau. Le concombre, l’oignon, la tomate et le poivron hachés garnissent généralement la soupe.
  • Jamon Iberico: Presque tous les bars et restaurants en Espagne ont une jambe de jambon au menu, que le personnel découpera, sur commande, en tranches distinctement savoureuses.
  • Pulpo a la Gallega: Ce plat est traditionnel de la Galice, et il comporte du poulpe bouilli avec du sel de mer, du paprika et de l’huile d’olive.
  • Tortilla Espanola: Si vous êtes habitué aux tortillas des Amériques, préparez-vous – ce plat est entièrement différent. Une tortilla en Espagne est essentiellement une omelette mettant en vedette des pommes de terre frites et des œufs. Certains restaurants ajoutent également des oignons hachés.

Les tapas représentent l’une des traditions culinaires espagnoles les plus connues. Les tapas sont essentiellement de petits plats proposant une variété d’aliments, servis comme des apéritifs ou des collations. Certains plats sont froids, mais vous trouverez également des tapas chauds, avec des plats comme des tortillas espanola et des boulettes de viande. Les tapas permettent de déguster plusieurs types de plats traditionnels espagnols en une seule séance et sont parfois servis gratuitement avec les commandes de boissons.

Pour une expérience de tapas abordable et vraiment traditionnelle, dirigez-vous vers la région montagneuse intérieure de Grenade, en Espagne.

Principaux festivals espagnols

Un sentiment de plaisir et de célébration de la vie est étroitement lié à la culture espagnole, vous ne trouverez donc pas de pénurie de fêtes en Espagne. Le pays accueille un éventail de festivals annuels, donc, pour découvrir la culture espagnole dans son intégralité, pensez à organiser votre voyage pour inclure l’une des fêtes suivantes:

  • Tamborrada (janvier): À Saint-Sébastien, les habitants descendent dans les rues pour célébrer toute la nuit la tradition des clubs gastronomiques de leur ville. Des groupes de batteurs défilent dans la ville et la fête se poursuit jusqu’au lever du soleil.
  • Las Fallas (mars): dirigez-vous vers Valence pour participer à l’un des festivals les plus célèbres d’Espagne, qui comprend des défilés d’une journée, de la danse, des feux d’artifice et des boissons, les participants brûlant cérémonieusement de grandes structures en bois.
  • Carnaval (40 jours avant Pâques): Tenue à Cadix, la célébration du carnaval en Espagne rivalise avec la version la plus célèbre de Rio de Janeiro. Le festival lance traditionnellement la saison du Carême, avec des costumes décoratifs, des fêtes de rue et un thème général du cirque.
  • Feria de Sevilla (avril): Ce festival d’une semaine célèbre le printemps à Séville, avec des chariots de nourriture servant des boissons régionales, de la musique, de la danse et des spécialités culinaires.
  • Haro Wine Festival (juin): dirigez-vous vers la ville décontractée de Haro pour son festival du vin annuel, qui comprend une énorme bataille de vins dans les rues.
  • La course des taureaux (juillet): Au cours de la deuxième semaine de juillet, Pampelune accueille le festival le plus célèbre d’Espagne, qui honore Saint Fermin. Comme son nom l’indique, les participants courent dans les rues suivis de sept taureaux, dans lesquels le but est de toucher autant de taureaux que possible. Les corridas clôturent ce festival.
  • La Tomatina (août): Visitez Bunol pour ce festival d’origine indéterminée, dans lequel les gens se rassemblent du monde entier pour des combats massifs de tomates.
  • La Merce (septembre): Goûtez à la culture catalane à La Merce à Barcelone, au cours de laquelle des milliers de personnes se réunissent pendant quatre jours pour embrasser la culture catalane à travers la nourriture, les défilés, les concerts, les châteaux, les feux d’artifice et les feux d’artifice.
  • Fiestas del Piilar (octobre): À Saragosse, ce festival honore le saint patron de Saragosse. Il a des stands de nourriture, des concerts et des jeux de carnaval, ainsi qu’une cérémonie religieuse avec un autel dédié au saint.

Culture catalane

Vous ne pouvez pas visiter l’Espagne – et surtout Barcelone – sans connaître la culture catalane. La Catalogne moderne remonte au 15ème siècle, et la région se trouve dans le nord-est de l’Espagne et la péninsule ibérique, à la frontière de la France au nord et de la mer Méditerranée à l’est. Les 7,5 millions de personnes de la communauté autonome (dont Barcelone est la capitale) opèrent sous leur propre gouvernement indépendant, exerçant des droits nationaux indépendants. La Catalogne gère ses propres services sociaux, écoles et système de santé.

La Catalogne a gagné et perdu son autonomie tout au long de son histoire et se prépare contre le gouvernement espagnol dans une lutte de longue date, controversée et continue pour l’indépendance. La culture catalane comprend les défilés, la danse (en particulier la sardane ) et la musique (en particulier les havaneres ).

Tauromachie en Espagne

La tauromachie est le sport national espagnol, même si elle crée une controverse généralisée et suscite une résistance du monde entier. Une corrida moderne comprend trois parties:

  1. Un taureau entre sur le ring et le torero l’agite en agitant des capes et en le poussant à charger. Le picador lance alors des lances sur le taureau pour le fatiguer.
  2. Le banderillero sort dans le ring, plantant de courts bâtons barbelés appelés banderilles dans le garrot du taureau pour le mettre encore plus en colère.
  3. Le matador entre, tenant une épée dans une main et une petite cape dans l’autre. Le matador travaille pour dominer le taureau et finalement l’empale avec l’épée entre les omoplates.

Le sport a une histoire ancienne, remontant à 2000 avant JC La corrida espagnole a commencé en 1726 aux mains de Francisco Romero. La plus grande arène d’Espagne, appelée Las Ventas, se trouve à Madrid avec un musée historique dédié au sport.

La tauromachie s’avère être l’une des traditions espagnoles les plus controversées, suscitant l’opposition du monde entier, y compris de l’Espagne. Les opposants au sport affirment généralement qu’il promeut et célèbre la cruauté envers les animaux. Les îles Canaries et la Catalogne l’ont interdite, mais le gouvernement espagnol a annulé l’interdiction de la Catalogne en 2016. Cependant, Barcelone est toujours considérée comme une ville anti-tauromachie, comme de nombreuses autres villes de la région catalane.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *